Sur les pas de grand-père

Sur les pas de grand-père

22 décembre 2018 0 Par Émilie & Olivier

Lorsque nous avons préparé le tour du monde, nous avions demandé à nos enfants quels pays ils voulaient visiter.

La planisphère grande ouverte sur la table, ils pouvaient nous désigner n’importe quel continent, n’importe quel pays, nous soumettre toutes leurs envies de découvertes…

Mais une seule demande a émergé : « Nous voulons voir la maison de Papy au Vietnam ! ».

Décédé l’an dernier, le père d’Olivier était d’origine vietnamienne. Mais la guerre a dévié le cours de son histoire pour la construire en France à l’âge de 15 ans.

Papy

C’est ainsi que le Vietnam s’est invité sur notre itinéraire du tour du monde.

En passant la frontière pour rejoindre le Vietnam, nous sommes avec la soeur d’Olivier, son mari et leurs deux enfants qui nous ont rejoints à Siem Reap pour 2 semaines d’intenses aventures ensemble.
Nous avons choisi de passer la frontière sur le Mékong, car c’est dans une petite ville du delta du Mékong que Papy a vécu ses premières années et nous voulions nous imprégner de cette atmosphère si particulière d’une région qui vit au rythme des crues de son fleuve.

Descente du Mékong entre la frontière vietnamienne et Chau Doc
La vie sur le Mékong

Arrivés à Chau Doc, notre cousin Hai nous accueille et nous prend en main. Avec une organisation digne d’un tour opérateur, nous enchainons les bus pour rejoindre la petite ville de Thot Not. Du temps de Papy, c’était une petite bourgade, mais la croissance incroyable du Vietnam fait qu’en 2 heures de bus nous n’apercevons pas même une rizière. Avec 250 habitants au km2, la densité d’habitants est deux fois plus importante qu’en France et le Delta du Mékong est la zone la plus riche et la plus densément peuplée.

Avec Olivier nous craignons que ce voyage sur les pas du grand-père soit un peu décevant, la maison de grand père n’existant plus et nous pensons retrouver bien peu de traces. Mais c’était ignorer un élément essentiel : les vietnamiens sont très attachés au culte des ancêtres, la famille est une valeur primordiale pour eux, même si le lien remonte à l’arrière grand-père. Et nous découvrons qu’il nous reste au Vietnam bien plus de racines que nous ne le pensions : sur les lieux où vivait grand-père nous sommes accueillis à bras ouvert par des cousins et cousines dont nous ignorions l’existence…

L’autel des Ancêtres dans la maison d’une de nos cousines.
En haut, la photo de l’arrière grand-père d’Olivier.
Même si la maison de Papy n’existe plus, nos cousins vietnamiens vivent toujours sur les terrains au bord du Mekong à Thốt Nốt.

Ces quelques jours dans le delta du Mékong et à Saïgon ont été très intenses pour nous. Les enfants étaient ravis de découvrir enfin le pays de Papy, et nous avons vécu une expérience totalement inattendue.

Saigon, repas au restaurant avec les enfants du demi frère de Papy

Un grand merci à Hai pour nous avoir conduit sur les pas de Papy et un merci encore plus grand à nos enfants pour nous avoir emmenés dans cette belle aventure 🙂

Inès et notre cousin Hai

Et pour revoir cet épisode en Vidéo, c’est ici ! http://www.thetranway.com/2018/11/30/video-episode-9-cousinades-a-angkor-et-dans-le-sud-vietnam/