Déjà un mois en Indonésie ! Partie 1

Déjà un mois en Indonésie ! Partie 1

21 septembre 2018 1 Par Émilie & Olivier

Cela fait déjà un mois que nous sommes en Indonésie avec la certitude qu’il n’y aurait pas assez d’une année pour découvrir tous les charmes de ses 17 000 îles !

La première chose qui marque en Indonésie, c’est la gentillesse des indonésiens. Toutes les personnes que nous avons croisées, de quelques minutes à quelques jours, étaient toujours souriantes, avenantes et prêtes à aider notre petite famille lorsque nous en avions besoin.

Les indonésiens semblent en permanence emprunts de bonne humeur, d’optimisme et de patience.

Et de la patience, il en faut dans ce beau pays !

Parcourir 150km peut prendre 6 heures sur des routes sinueuses et pleines de nids de poule, les avions peuvent avoir 5 heures de retard, un trajet de bateau peut durer le double de temps car le capitaine s’est trompé de destination !

Et pour régler un problème de visa il nous aura fallu passer une journée et demi dans les bureaux de l’immigration…

Mais du temps, nous en avons. Et nous nous laissons porter par les événements. Depuis un mois nous décidons au fur et à mesure, au gré de nos rencontres, nos activités et destinations.

Le lâcher prise, c’est aussi cela le sens du voyage !

Sulawesi – les îles Togian

En Sulawesi, nous avons profité de plages paradisiaques sur des îles à la végétation luxuriante. Une vie insulaire, coupée du monde ! Ici pas de téléphone, pas d’internet et le seul moyen de se déplacer est le bateau.

Couleurs des Togian

Les conditions sont parfois un peu spartiates : salle de bain à l’indonésienne (dans les hôtels les plus simples), eau froide 2 heures par jour, électricité de 18h à 23h !

Salle de bain indonésienne

La salle de bain indonésienne se compose d’un WC à la turc, d’un réservoir d’eau et de l’accessoire indispensable, le broc en plastique ! Celui ci sert à tirer la chasse d’eau et à se laver.
Ne cherchez ni l’évier, ni le pommeau de douche (le broc est là pour ça).
Et bien sur, pas de papier toilette ni d’eau chaude !

 

Les enfant adorent cette vie insulaire, entre snorkling, bateau et baignades. La mer regorge de poissons de toutes les couleurs.

En attendant le bateau, nous chantons avec les enfants de Bomba island

Inès et ses amies de Bomba

La nuit venue, voyageurs et indonésiens se regroupent dans la salle commune et les soirées s’animent entre Tarot, Uno, Jenga, tours de magie et discussions sans fin !

Parce que l’on ne voit pas forcément les mêmes choses avec nos yeux de grands qu’avec leurs yeux d’enfants, voici ce qu’ont retenu les enfants :

Inès :

  • La nage avec les méduses
  • La pieuvre !

Ulysse :

  •  jouer avec Célestin et Raphaël
  •  jouer au billard dans le deuxième hôtel
  • le bungalow sur pilotis duquel on pouvait voir une pieuvre se déplacer et changer de couleurs

Alexandre:

Il ne parle pas et n’a pas les moyens de répondre à la question : « qu’as tu préféré ? » Mais vu ses sourires, nous oserons la réponse suivante : nager dans la mer !

Le résumé en vidéo, c’est ici !

 

Ile de Java – Bromo et Yogyakarta

Nous rejoignons l’ile de Java. Notre première destination est le Bromo, spectaculaire volcan actif dans une immense caldeira. Nous nous levons à 3h du matin pour admirer le lever de soleil depuis le haut de la caldeira puis montons sur le volcan duquel s’échappe un nuage de fumée.

Temple Hindouiste sur le cratère du Bromo. Chaque année des processions apportent des offrandes au Bromo pour l’apaiser.

Lever de soleil sur la caldeira

Le Bromo en vidéo c’est ici !

 

Le petit déjeuner englouti, nous enchainons 8h de train pour rejoindre Yogyakarta.

Pour nous reposer des journées de voyage, nous prenons un hôtel confortable avec piscine. Objectif : se poser et de ne pas refaire nos sacs avant une semaine .

Les enfants se sentent tout de suite « chez eux » dans ce nouvel établissement qui a même l’eau chaude… Comme souvent nous avons une chambre familiale avec deux lits : un pour les parents, un pour les 3 enfants !

C’est ce qui s’appelle vivre les uns sur les autres ! Mais nos loulous sont trop petits pour être dans une chambre à part. Inès est particulièrement heureuse de cette situation : à la maison elle se plaignait souvent d’être toute seule dans sa chambre !

Le matin, c’est l’école… La plupart du temps c’est maman qui s’y colle (papa préfère faire des montages vidéos !). Apprentissage de la lecture et de l’écriture pour Inés ! Elle est très motivée et cela se fait sans mal.

Ulysse pour sa part opterait bien pour des vacances full time mais nous finissons par trouver un rythme.

 

L’après-midi nous partons en excursion pour découvrir les richesses alentours.

Prambanan est un ensemble de temples hindous érigé au IXème siècle qui nous rappelle l’architecture des temples d’Angkor : de fines sculptures pour raconter le Ramayana !

Inès tend l’oreille pour écouter les secrets des courtisanes.

L’hindouisme est encore pratiqué par 5 millions de personnes en Indonésie. Certaines familles viennent à Prambanan pour prier.

Malheureusement les temples ont beaucoup souffert des tremblements de terre successifs et seuls certains ont pu être restaurés à ce jour.

Il faut dire que Yogyakarta se situe sur l’un des plus gros réservoirs magmatiques au monde. Le Mérapi, superbe volcan gris au cône éventré nous le rappelle juste à côté de la ville. Extrêmement actif, il est classé par les spécialistes dans la catégorie des volcans les plus dangereux au monde.  Ses éruptions pyroclastiques sont imprévisibles et menacent les habitants de Yogyakarta.

Les historiens pensent que c’est suite à un violent tremblement de terre que les souverains de Java ont transféré leur capitale à Jakarta au Xème siècle.

Nous visitons également le superbe temple bouddhiste de Borobudur. Vu du ciel, il a une forme de mandalas. Ici aussi les sculptures de bas reliefs sont finement exécutées pour représenter la vie de Bouddha. La poésie du lieu réside dans la symétrie…

Borobudur : A l’intérieur de chaque cloche, un Bouddha est en méditation.

Le site est également visité par de nombreux indonésiens qui se prennent en photo devant les monuments. La culture du selfie est bien développée ! A tel point que réussir à prendre une photo sans personne dessus relève de l’exploit..

Et quand ils peuvent mettre Ines avec eux sur la photo, c’est le summum !

Cette dernière n’est pas vraiment fan de cette soudaine célébrité. A certains moments, elle ne peut pas faire 10 mètres sans être interpellée ou sans se faire pincer les joues ! Même si c’est un signe d’affection, Inés le redoute !

Nous expérimentons également le 4×4 sur les flans du Mérapi au lever de soleil. Nous verrons le géant gris seulement quelques minutes avant qu’il ne soit englouti par les nuages !

Le Mérapi au lever du soleil

Et qu’en retiennent les enfants ?

Ulysse :

  • les pizzas 4 fromages !

Ines :

  • les pizzas 4 fromages !
  • le 4×4 sur le Mérapi

Alexandre :

  • Faires des blagues à maman en faisant croire que je ne pouvais pas descendre les marches tout seul dans les temples !

 

A suivre : Komodo et Florès…