Maupiti, Ile sous le vent

Maupiti, Ile sous le vent

6 février 2019 0 Par Émilie & Olivier

Maupiti est l’image même que l’on se fait de la Polynésie ! Une ile verdoyante d’origine volcanique entourée d’un large lagon, de quelques motus recouverts de cocotiers et l’océan tout autour d’un bleu plus intense. 

Nous logeons dans une pension de famille, la construction d’hôtel ayant été refusée par la communauté vivant sur l’ile. Ici pas de bungalows les pieds dans l’eau mais des maisons plus simples (voir sommaires), chambres chez l’habitant ou simples bungalows.

Dans un sens, c’est mieux ! Cela donne à Maupiti une ambiance moins touristique et plus authentique que sa très célèbre voisine Bora Bora. Les mêmes couleurs de cartes postales, les touristes en moins 😉

Nous prenons nos marques chez Sandra qui nous cuisine de bons petits plats traditionnels : poisson cru au lait de coco, poulet citron, pain coco à la vapeur, nous nous régalons ! Avec toujours ces fruits si délicieux de Polynésie. Comment se fait-il qu’ici ils aient plus de goût qu’ailleurs ? Faut-il chercher l’explication du coté du soleil qui toute la journée essaie de nous rougir la peau ? Du côté des pluies qui nous surprennent à tout moment ? Ou du sol d’origine volcanique ? Probablement d’un savant mélange des trois !
Il n’y a que le prix de la pension pour nous rappeler que le paradis n’existe pas sur terre ! Petite déception aussi, car nos hôtes semblaient un peu « fiu » de leur pension et avaient perdu le sens de l’accueil que nous apprécions tant en Polynésie.

Bleu outremer, bleu turquoise, bleu indigo… Il existe de nombreux mots dans notre langue pour décrire les nuances de bleus. Pourtant le vocabulaire nous manque pour pouvoir restituer les incroyables variations de couleurs sur l’océan et le lagon. Du lever au coucher du soleil, le spectacle se renouvelle sans cesse sous nos yeux au gré du vent et des nuages… 

La saison des pluies nous offre des couleurs incroyables !

Sous l’eau nous avons le plaisir de revoir des raies mantas, de croiser des raies pastenagues et de gracieuses raies léopard.

C’est officiel, Alexandre s’est transformé en tortue ! Il ne remonte que pour respirer 😉
Noix de coco ouverte par Olivier à la machette !
Inès emmène Alexandre à l’aventure
Notre petite Vahiné
Il fait si chaud que même les cochons se baignent !
Ulysse s’initie au pilotage de bateau ! Il faut naviguer à la couleur de l’eau. Plus elle est bleue, plus c’est profond. Si elle est presque blanche, il n’y a peut-être que quelques centimètres avant le sable. Une tâche sombre ? Attention, c’est peut être un corail qui affleure !
Ulysse a trouvé un sacré crabe. Dommage qu’il ne soit pas comestible !
Il est déjà temps de repartir…
Splendide couronne de fleurs naturelles pour célébrer le départ.

Notre séjour en Polynésie s’achève. Nous passons une dernière nuit à Tahiti chez nos amis, le coeur un peu serré de les quitter et de partir de Polynésie. 

Ces 4 semaines auront été marquées par des rencontres très fortes : tout d’abord avec les polynésiens qui ont un accueil si généreux et qui ont une culture très vivante, mais aussi avec des voyageurs ayant tous des chemins de vies non conventionnels, et avec qui les échanges ont été enrichissants. 

Bien sûr le budget de la Polynésie sera le plus important de notre voyage mais nous sommes maintenant riches de merveilleux souvenirs !