Atterrissage en douceur en Polynésie

Atterrissage en douceur en Polynésie

24 janvier 2019 0 Par Émilie & Olivier

Lundi 31 décembre 2018, 22h45 nous atterrissons à Tahiti, île principale de la Polynésie Française.

Par le miracle du franchissement de la ligne de changement de date, nous sommes revenus un jour en arrière, et même une année en arrière !

La tête encore pleine des feux d’artifices de Sydney, nous nous apprêtons à célébrer à nouveau le changement d’année. Faudra-t’il faire deux fois plus de bonnes résolutions ? 

A l’aéroport nous sommes accueillis par Valérie et sa famille. Valérie est une amie que j’avais perdu de vue depuis quelques années. Quelle n’avait pas été ma surprise de recevoir un mail d’elle il y a quelques mois me disant : 😱🙌🌎👪👬🏝🌺🐙🐬🍍🌴🦀🐚💞 , autrement dit “C’est incroyable, ton tour du monde passe par Tahiti, il faut que l’on se voit  !!!!”. De manière assez improbable et inexplicable elle était tombée sur notre site internet et avait découvert notre projet de tour du monde !

Ils nous accueillent dans la plus pure tradition polynésienne avec des colliers de fleurs pour chacun d’entre nous. Pour Inès, c’est l’étape la plus attendue du tour du monde qui commence, un endroit si merveilleux que l’on y parle français !

Une jolie vahiné

Pendant 2 jours, nos amis nous guident pour découvrir Tahiti et sa culture. Quel formidable moyen de s’imprégner d’un pays que de le vivre avec des personnes qui vivent sur place ! Ils peuvent nous décrypter tant de choses que nous n’aurions pas vu ou pas su sans eux.

Randonnée dans la nature généreuse de Tahiti
Coucher de soleil à la pointe Vénus

L’ile de Tahiti est réputée pour être moins authentique que les autres iles de Polynésie. Pourtant nous sommes déjà séduits par cette ambiance si particulière, des fleurs partout dégageant une odeur suave, une subtile douceur de vivre, des couleurs si belles… 

La fleur de Tiaré au parfum suave !
Les tahitiens en font des colliers, des couronnes et autres créations florales.
Fleurs de Frangipanier

Moorea

Moorea est l’ile la plus proche de Tahiti. Une ‘ile haute” selon le jargon polynésien, c’est à dire un volcan éteint, aux reliefs abruptes et à la végétation luxuriante, entouré d’un lagon.
Il est facile de la rejoindre grâce aux nombreux ferry qui la desserve quotidiennement.

Arrivée en ferry sur Moorea

Notre logement est sublime : une maison perdue dans la nature dans un cadre exceptionnel, spacieuse, et …avec une piscine !!! et tout ça grâce à un échange de maison ( avec HomeExchange) que nous avions réalisé l’été dernier. Merci à Mamie qui avait prêté sa maison pour que nous puissions gagner des points !

L’impression d’être seuls au monde dans une nature vierge

L’ile est également sublime. En cette saison des pluies, la lumière change constamment et le spectacle est superbe.

Inès avait reçu pour Noel un bon pour voir les dauphins, son “animal préféré de la mer”. Nous allons donc à l’Intercontinental et organisons la rencontre. Magique !

Un calin avec le dauphin, un moment de pure bonheur !

Le dernier jour sur Moorea nous rappelle que nous sommes en saison des pluies : toute la journée, des averses d’intensités tropicale s’enchainent. A chaque averse la réaction des enfants ne se fait pas attendre : “Vite !!!!!! dans la piscine !!!!”

Inès fait d’énorme progrès dans son style de natation, elle prend confiance en elle et ses mouvements sont plus fluides.

Quant à Alexandre, ses progrès sont ahurissants ! Il maitrise à la perfection sa flottabilité et, de manière très à l’aise, il se déplace sans effort dans la piscine. Grâce aux lunettes de natation qui lui permettent de voir sous l’eau, il développe une aptitude insoupçonnée pour l’apnée.
Bien sûr sa nage n’est pas très académique, mais cela fait bien longtemps que nous avons compris qu’il avait sa propre vision du monde  !

Raphaël, un collègue de travail,  m’avait briefé sur toutes les belles choses à faire à Moorea. Nous n’avons pas le temps d’en faire la moitié. Il faudra revenir…