Raja Ampat – Comme des poissons dans l’eau !

Raja Ampat – Comme des poissons dans l’eau !

1 octobre 2018 0 Par Émilie & Olivier

Splendide !

Il n’y a que ce mot qui me vient à l’esprit quand nous arrivons enfin à Raja Ampat !

Face au lagon, notre bungalow en bambou est posé sur une plage de sable blanc, à l’abri d’une végétation luxuriante.

Notre Homestay au coeur d’une ile aux allures de paradis vierge !

Devant nos yeux, tous les matins, d’infinies nuances de bleu se succèdent. L’eau est si cristalline que les poissons semblent voler plus que nager !

Devant nos yeux, tous les soirs, le ciel s’embrase, tantôt rougeoyant comme une lave en fusion, tantôt teinté de rose et de violet… Pendant 8 jours, regarder le coucher de soleil sera un véritable rituel partagé avec les quelques voyageurs des homestays alentours : un spectacle chaque soir différent !

Mais au-delà de l’image de carte postale, c’est la richesse des fonds sous-marins qui nous a attirée en Papouasie, la province la plus à l’est de l’Indonésie.

Raja Ampat… Ce nom fait briller les yeux des plongeurs du monde entier ! Des coraux magnifiques, une diversité de poissons incroyable et surtout des fonds préservés de la pollution, du tourisme de masse et de la pêche intensive.

Il suffit de mettre un masque et un tuba pour se rendre compte que la réputation est fondée !

Le récif corallien qui entoure  l’ile de Kri est sublime : des kyrielles de poissons nous entourent. Les plus colorés forment des nuages au dessus des coraux. Sur le tombant, là où l’eau prend une teinte bleu marine, des bancs de poissons nagent paisiblement au dessus de quelques requins de récif et de tortues indolentes.

Proche du ponton, il y a même un napoléon aussi long qu’Inès !

On a l’impression de nager dans un aquarium surpeuplé, sensation que nous n’avions jamais eu jusque là.

Entre les iles, de forts courants attirent des bancs de poissons de plus grosses taille : Barracudas, carrangues, gaterins,  … On peut même y rencontrer des raies mantas océaniques de 8 mètre d’envergure, à condition de venir à la bonne saison (ce qui ne sera pas notre cas).

C’est en plongée que l’on peut le mieux apprécier cette diversité, et nager aux cotés de milliers de poissons.

Après ces 8 jours, Ines est une pro du masque et du tuba ! Elle est aux anges d’avoir aperçu des dauphins sauter au loin au coucher de soleil. Maintenant elle attend avec impatience Tahiti pour pouvoir en revoir !

Ulysse a pu faire ses premières plongées depuis son diplôme, sauter un nombre incalculable de fois depuis le ponton, accroitre ses connaissances sur les poissons.

Alexandre a passé des heures dans l’eau. Du matin jusqu’au soir, il a nagé. Même si plus personne ne se baignait, même s’il n’y avait que 50 cm d’eau !  Mais son plus grand plaisir était de nous accompagner lors de nos sorties snorkeling !

Olivier a rempli son logbook de plongées, enregistré des heures de vidéos sous-marines et aériennes et même refait tomber son drone dans la mer… Ce dernier survivra t’il à cette deuxième tentative de noyade ? Nous ne le savons pas encore.

Pour ma part des maux de tête m’ont globalement empêché de plonger, mais le snorkeling et les paysages étaient tellement exceptionnels que je n’ai aucun regret.

Nous avons tous apprécié de nous poser 8 nuits dans un même endroit, de bouquiner, de prendre le temps de faire cours le matin (même s’il y en a un, que je ne dénoncerai pas, qui affirme que faire l’école gâche un peu les vacances…)

Apres ces 8 jours, il est temps de reprendre l’avion et de quitter l’Indonésie.

Ulysse et Inès sont plutôt heureux de ce changement. Ils n’en peuvent plus du menu “riz-poisson” et réclament un peu de confort : les matelas à même le plancher en bois de notre “bungalow-cabane”, la salle de bain partagée avec un simple broc pour se laver, l’absence d’internet et d’électricité : notre confort occidental leur manque !

Cela fait également plus d’un mois qu’ils n’ont pas rencontré d’enfants parlant la même langue, les copains sont loins…

Notre pause à Bangkok (avant de rejoindre le Népal) les fait saliver d’avance ! Depuis une semaine ils ont élaboré soigneusement la liste de tout ce qu’ils pourraient enfin manger dans une ville cosmopolite : Pizza 4 fromages,  hamburgers, frites et chocolats chauds  sont déjà au menu de ces prochains jours !

Quand la plongée tourne à l’obsession ! Aéroport de Jakarta